LES ETAPES DE LA PRODUCTION POUR L'AMENAGEMENT LOCAL : Artificialisation des sols, îlots de chaleur urbains, espaces agricoles péri-urbains, espaces forestiers etc...

Etape 1

A partir de l’exploitation de nombreuses données issues des capteurs (optiques et radar) nous constituons une base de données géolocalisée des caractéristiques du territoire (T0), associant pour chaque pixel, une valeur correspondant à un type d’occupation du sol, selon une typologie adaptée aux besoins de la collectivité pour les thématiques à analyser.

Etape 2

Selon la thématique retenue, les conditions de livraison des versions réactualisées de la cartographie sont établies. Cette fréquence de réactualisation peut être systématique, ou ponctuelle, pour suivre un évènement particulier comme une inondation par exemple.

Etape 3

Les versions actualisées donnent lieu à des comparaisons avec l’état T0. Les changements détectés selon la thématique suivie sont analysés îlots de chaleur urbaine, étalement urbain, artificialisation des sols, espaces agricoles etc...

Utiliser les données de télédétection comme un outil d'aide à la décision dans le domaine de la transition écologique.

Artificialisation des sols, îlots de chaleur urbains, préservation des espaces agricoles péri-urbains, l'exploitation des données de télédétection permet de suivre l'évolution des processus, et viendra efficacement compléter les bases de données des collectivités pour l'aménagement local dans le domaine de la transition écologique.

LES ETAPES DE LA PRODUCTION POUR LA CARTOGRAPHIE D'HABITATS NATURELS

ETAPE 1 : Constitution d’une base d’échantillons permettant de modéliser le dispositif de cartographie automatique:

Ces échantillons sont constitués de zonages qualifiés selon la typologie souhaitée par le gestionnaire.

Exemple : si le gestionnaire souhaite suivre les pelouses calcaires, il est nécessaire de collecter un jeu d’échantillons suffisamment important pour « apprendre » à la « machine » à identifier les pelouses calcaires que l’on souhaite suivre. Ces échantillons sont issus de relevés de terrain géolocalisés.

Cet échantillonnage est réalisé soit par le gestionnaire, soit par SYNAPSE, soit par les deux.

ETAPE 2 : Modélisation du "classifieur"

A partir de la base d’échantillons issue de relevés de terrain, un modèle de classification conforme aux souhaits du gestionnaire va être implémenté avec la mobilisation d’algorithmes d’apprentissage automatique.

Dans le cas présent : pelouses calcaires/autres occupations du sol

ETAPE 3 : Production de la cartographie

Traitement des images satellites (optiques et radar) sur l’ensemble du site avec le classifieur.
Élaboration d'une chaîne de traitements pour la production des cartes 

Mise en place de la fréquence des actualisations.

Mise en place du format des remontés d’alerte

Mise en place du format des analyses des changements détectés.

Réalisation des échantillonnages sur le terrain : tablette et base de données géographique

Afin de rationnaliser les relevés terrains pour générer les échantillons, nous utilisons un outil de terrain constitué par une tablette sous Windows 10 avec la cartographie et les référentiels embarqués, et une application permettant une saisie guidée des taxons ou des paysages à relever.